02/11/2007

01/11/2007 - Van Der Elst
01/11/2007 - Au Gâteau De Bruxelles
01/11/2007 - Exki
01/11/2007 - Jia Mei
01/11/2007 - The Grasshopper
01/11/2007 - Filigranes
27/10/2007 - Media Markt
01/11/2007 - Carrefour Express

Un jour ferié qui ne tombe pas un dimanche, c'est un peu comme un dimanche qui n'est pas ferié : on ne sait pas très bien comment on va occuper la journée. Alors on se réveille plus tard qu'à l'habitude, au son des putains de cloches d'une église au loin, on baise fait l'amour comme des sauvages tendrement puis on se retourne et on se rendort colle l'un à l'autre, bave sourire aux lèvres. Ensuite elle me fait chier à avoir envie de bouffer a faim, et on prend cette merde de Smart et descend en ville (si, de Schaerbeek au centre-ville, on dit descendre).

Petit passage par la bouquinerie Van Der Elst à laquelle je n'avais jamais prêté attention, le regard attiré par quelques couvertures des éditions Verticales. Ouvrons un ouvrage au hasard page 83 :

Ce que nos lectrices n'aiment pas dans le X : 1. la platitude des dialogues; 2. les invitées-objets; 3. les hardeurs qui ont autant de cervelle qu'un acarien; 4. la vulgarité; 5. les faux seins; 6. l'épilation à 100 %.

[...]

Ce que nos lectrices attendent du X : 1. une montée progressive du désir et du plaisir; 2. de belles invitées normales; 3. des invitées naturelles à gros seins; 4. un peu de soumission; 5. un peu d'amour; 6. un scénario crédible.


Isabelle Zribi, in Bienvenue A Bathory



On chine un peu; des milliers de livres entassés, empilés, soigneusement classés, dans cette odeur rance de vieilles pages que j'aime. On s'en tire avec une BD d'Edika et un artbook d'Arthur De Pins pour elle, un kitchissime guide Marabout La Gymnastique Chez Soi et le livre d'Isabelle Zribi pour moi.



[PAUSE ALIMENTATION/BOISSON, ON EST QUAND MÊME LÀ POUR CA]





[FIN DE LA PAUSE]


Oh, au passage :



Et un petit porte-monnaie trop kawaï (je vous rappelle que je parle courament le jeune) de chez Grasshopper pour la demoiselle qui partage momentanément mon lit ma vie :



Tout dimanche et/ou jour ferié qui se respecte implique un passage par Filigranes, où mon nouveau jeu consiste à tenter de reconnaître les agents infiltrés du Mossad. Un Delaume, un Murakami, un Coupland, le livre sur Beigbeder de la nouvelle collection Écrivains d'aujourd'hui chez Léo Scheer (non, j'ai pas lu Bad Love, il faut me laisser maintenant), une carte "lapin qui se regarde dans le miroir avec une bougie" et aucun Playboy plus tard, retour aux seize degrés d'un duplex sous les toits de Schaerbeek aka home.





Le père de Rachel déboule furieux chez Ross qui était en rendez-vous amoureux avec Mona et je recois un "on va démarrer vers Filigranes" d'Armalite et Monsieur-Tout-Le-Monde. Entre mon envie de ne plus bouger mon cul cocooning et retourner à la librairie pour les voir, mon coeur ne balance même pas.



Nous discuterons Araki et Araki, boucherie Sopranesque, matriochkas aux dents de sabre, angle de 45°, soucoupes volantes, La Louvière, stoemp et fellation; ce tout en sirotant des jus de fruits (un(e) volontaire pour expliquer ce que signifie A.C.E. sur la bouteille alors qu'il s'agit de jus pomme/orange/carotte ?) et ne mangeant rien de calorique et affreusement gras faute de. Puis suivez le regard du pervers au manteau sombre.



Notre estomac se rappelle à nous, l'Express du coin (un coin à un rond-point reste-t-il toujours un coin ?) s'impose. Nous y croiserons un Somebaudy chez qui la soirée sera gnocchi et pecorino ou ne sera pas. Elle sera crêpes (oui, encore) tomate-mozarella et salade pâtes et quorn pour nous mais on s'en fout, manquerait plus que je raconte mes journées sur un blog maintenant...



Il doit être près de minuit, Joey déclare sa flamme à Rachel et je m'endors dans ses bras, troublé par les étoiles dans son regard.

Commentaires

:) comme c'est chou les jours fériés avec un Phil H :p

Écrit par : lena | 02/11/2007

Generation X C'est pas "un" Coupland, c'est "le" Coupland. Son meilleur avec Microserfs selon moi.

Écrit par : Somebaudy | 03/11/2007

Oui ... De toute façon, d'où que l'on vienne, quand on vas là bas ...
On descend toujours en ville ...

car c'est le bas de la ville (comme ils disent dans le HAUT de la ville ... heumheum ...)

Écrit par : teddy qui dit ... | 03/11/2007

M'enfin... A C E ...veut simplement dire que ce jus contient des vitamines A+C+E...

Écrit par : Sioran | 04/11/2007

Sioran> Mintenant on le sait (l'ai vu hier sur une bouteille de jus Looza :)
Nous voilà tous les 4 (présents sur place) moins cons.
Me demande maintenant pourquoi y'a pas un grand "C" sur les bouteilles de jus d'orange.

Teddy> Vu que je roule en Smart pour le moment, je ne peux de toute façon aller que dans le sens de la descente, et pour le retour je la met dans mon sac-à-dos et je prends le bus :)

Somebaudy> Plein d'amis me le conseillent depuis qu'il est sorti, je termine "Bienvenue à Bathory" et je me lance.

Lena> Yeah baby :*

Écrit par : Phil H | 04/11/2007

Moeuh qu'il est mignon quand il est intimidé :].

Écrit par : Julie | 04/11/2007

Arrête On va finir par croire que j'ai une vie sentimentale, et c'est très surfait comme concept

Écrit par : Phil H | 04/11/2007

Je plussoie l'affirmation de Baud sur Coupland. "Girlfriend in a coma" était également assez sympathique. Les autres (et je les ai quasiment tous lus): bof.

Écrit par : Armalite | 05/11/2007

Les commentaires sont fermés.